La France réalise avec succès la première émission de son obligation souveraine verte

La France a réussi à émettre sa première obligation verte souveraine de l’Etat, en empruntant sept milliards d’euros pour financer la transition énergétique, ont annoncé le ministère français de l’Environnement et celui de l’Economie et des Finances, mardi dans un communiqué conjoint.

Cette émission opérée par l’Agence France Trésor est la plus importante en taille et la plus longue en maturité, soit 22 ans, jamais observée sur le marché des « green bonds », mais également la plus importante émission inaugurale en taille de son histoire, ont noté les deux ministères français.

Tout en finançant la transition écologique et énergétique, la France continue par ailleurs à minimiser sa charge d’intérêt pour les années futures grâce à un taux à l’émission de 1,741%, soit un niveau inférieur au taux moyen de l’encours de la dette au 31 décembre 2016 de 2,0% pour une maturité moyenne de 7 ans et demi, selon les deux ministères.

Désormais devenu un acteur majeur du marché des obligations vertes, l’État français permet d’accélérer son développement, en lui apportant liquidité et profondeur, et contribue à y définir des standards ambitieux, pour faire de Paris la place financière de référence dans l’accompagnement de la transition écologique et énergétique, selon la même source.

La ministre française de l’Environnement Ségolène ROYAL a indiqué que « le résultat de l’opération montre que la France est reconnue comme un grand État vert, avec un cadre crédible et robuste pour mettre en œuvre l’accord de Paris », alors que pour son homologue chargé de l’Economie et des Finances, Michel Sapin a conclu que « par la réussite de cette opération exceptionnelle, l’Etat démontre sa détermination à faire de Paris la place de référence en matière de finance verte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *