La Chine lance un satellite pour surveiller les émissions mondiales de CO2

La lutte contre les changements climatiques devient une préoccupation majeure de certains Etats. C’est le cas de la Chine qui depuis le 22 Décembre 2016 a lancé un satellite de surveillance du dioxyde de carbone via une fusée Longue Marche-2D depuis le Centre de lancement de satellites de Jiuquan, dans le désert de Gobi, dans le nord-ouest du pays.

La Chine est le troisième pays, après le Japon et les Etats-Unis, à surveiller les émissions de gaz à effet de serre grâce à son propre satellite.

Le satellite TanSat, pesant 620 kg, a été placé en orbite héliosynchrone à quelque 700 km au-dessus de la Terre et surveillera la concentration, la distribution et la circulation du CO2 dans l’atmosphère, a expliqué Yin Zengshan, concepteur en chef de TanSat au sein de l’Institut de recherche sur les micro-satellites de l’Académie des sciences de Chine (ASC).

Ce satellite favorisera la compréhension des changements climatiques et fournira des données indépendantes aux décideurs politiques chinois.

Lors de sa mission de trois ans, TanSat examinera de manière approfondie les niveaux de CO2 à l’échelle mondiale tous les 16 jours, avec une précision d’au moins 4 ppm (parties par million).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *