Exportations en 2017 : Les produits pétroliers et halieutiques en hausse, l’arachide et le ciment en baisse

Les exportations sénégalaises de produits traditionnels sont marquées en 2017 par une hausse substantielle des livraisons de produits pétroliers et halieutiques et un repli des ventes de l’arachide et de ciment.

Les expéditions de produits pétroliers ont en effet ‘’augmenté de 50,5%’’ entre 2016 et 2017, passant de 161,4 milliards à 242,9 milliards, selon la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

Cette situation reflète ‘’également une augmentation significative des volumes réexpédiés vers le Mali’’, souligne la banque, dans un rapport intitulé ‘’Balance des paiements et position extérieure globale du Sénégal pour 2017’’.

Le rapport souligne la ‘’place importante’’ que ‘’continuent d’occuper’’ les produits de la pêche dans les exportations sénégalaises en 2017, avec 18 % des ventes à l’étranger.

Celles-ci ‘’sont évaluées à 298,2 Mds après 286,1 Mds un an plus tôt’’, précise le document. Il indique que ‘’les produits congelés (242,2 Mds) restent dominants, au moment où les produits frais et transformés sont en retrait par rapport à l’année précédente’’.

‘’Un relèvement des exportations de conserves a été noté, à la faveur des investissements importants réalisés par certaines entreprises du secteur’’, note le rapport.

Il signale aussi une consolidation des exportations de produits chimiques, ‘’en relation avec une bonne tenue de la production, en dépit d’une baisse des prix à l’exportation de l’acide phosphorique’’.

‘’Les ventes à l’étranger de produits chimiques (acide phosphorique et engrais) sont ainsi ressorties à 141,6 Mds contre 134,9 Mds. Ainsi, pour la troisième année consécutive, les exportations d’acide phosphorique et d’engrais solide se sont inscrites en hausse’’, se félicite le rapport.

En revanche, ‘’les expéditions de produits arachidiers, évaluées à 65,4 Mds [milliards] en 2017, ont enregistré un repli de 13,4% et représentent 3,9% des exportations totales’’.

Par ailleurs, les exportations de ciment-106,3 milliards- affichent une ‘’légère baisse, dans un contexte de hausse des quantités et de repli des prix à l’exportation’’.

Cette ‘’baisse continue des ventes de ciment est expliquée, entre autre, par la mise en exploitation d’un cimenterie au Mali’’, pays destinataire des ventes de ce produit à l’image aussi de la Gambie, de la Guinée Bissau et de la Mauritanie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *