Accès à l’électricité en Afrique de l’Ouest et dans la région du Sahel : La banque Mondiale débloque 200 millions de dollars

Pour atteindre son double objectif, de mettre fin à la pauvreté et de promouvoir une prospérité partagée ainsi qu’au Business plan pour le climat en Afrique, la banque mondiale va financer un nouveau projet du nom de (ROGEP).
En effet, le Conseil des administrateurs du Groupe de la Banque mondiale a approuvé le 17 avril dernier le Projet régional d’électrification hors réseau (ROGEP). A cet effet, le groupe prévoit de financer à hauteur de 150 millions de dollars par des crédits et des dons de l’Association internationale de développement (IDA) par une subvention en soutien à la relance de 74,7 millions de dollars du Fonds pour les technologies propres).

Ainsi, 19 pays d’Afrique de l’Ouest et du Sahel vont y bénéficier. Il s’agit du Bénin, Burkina Faso, Cabo Verde, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Libéria, Mali, Mauritanie, Niger, Nigéria, République centrafricaine, Sénégal, Sierra Leone, Tchad et Togo. Tous ces pays vont étendre l’accès à l’électricité hors réseau grâce à ce projet.

Il convient de signaler que les principaux bénéficiaires seront les ménages, entreprises et institutions publiques grâce à une approche régionale harmonisée de déploiement de systèmes solaires autonomes modernes. Soit, à peu près 1,7 million d’individus, actuellement, privés d’électricité ou alimentés de manière aléatoire.

Pour rappel, « À ce jour, seuls 3 % des ménages en Afrique de l’Ouest et au Sahel sont raccordés à un système solaire domestique autonome et 208 millions d’habitants de la sous-région n’ont pas accès à l’électricité ».
Ce projet au service du développement va contribuer à la création d’un marché régional et surtout permettre de satisfaire les attentes croissantes pour un approvisionnement électrique fiable et de créer des emplois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *