FMI : Le Sénégal met en œuvre les réformes les du Fmi

Le Fonds monétaire international (Fmi), qui a effectué une mission au Sénégal du 12 au 23 septembre 2019, s’est félicité de la transposition de sept des huit directives du Cadre harmonisé des finances publiques. Il s’agit de la transparence dans la gestion des finances publiques ; les lois de finances ; la nomenclature budgétaire ; le Règlement général sur la comptabilité publique ; le Plan comptable de l’État ; le Tableau des opérations financières de l’État et la comptabilité des matières. Relativement à la 8ème directive portant sur le régime financier et comptable des collectivités territoriales, les dispositions sont en train d’être prises pour sa transposition.
Le Fmi a aussi noté avec satisfaction les progrès importants réalisés pour préparer la mise en œuvre du nouveau cadre de gestion des finances publiques, à savoir l’adoption des programmes budgétaires et des nouvelles procédures de préparation du budget de l’État ; la mise en cohérence des nomenclatures budgétaire et comptable ; la tenue du Débat d’orientation budgétaire (Dob) sur la base du Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle (Dpbep) et la production de rapports trimestriels d’exécution du budget transmis à l’Assemblée nationale et publiés ainsi que l’élaboration et la diffusion des outils didactiques (manuels, guides, instructions, modules de formation…) permettant de mettre en condition les acteurs budgétaires dans la pratique des nouvelles règles budgétaires.

L’institution de Brettons Woods s’est également réjoui de l’élaboration des Documents de programmation pluriannuelle des dépenses (Dppd) et de l’adaptation du système d’information financière de l’État aux innovations introduites par les directives communautaires, avec la création et le déploiement du Système intégré de gestion de l’information financière (Sigif) intégrant à la fois les opérations relatives à l’élaboration du budget, son exécution, son contrôle et sa reddition en fin d’exercice. Au regard de tous ces progrès, le Fmi s’est dit satisfait de l’état d’avancement de l’élaboration du budget de 2020 en mode « programmes » qui sera finalisé dans les délais requis par les dispositions légales et réglementaires et des dispositions prises pour la mise en œuvre de la déconcentration de l’ordonnancement des dépenses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *