Sénégal/FAO: renforcent leur coopération agricole et rurale coopération pour les 5 ans

Le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération (MEPC) en compagnie du Représentant du Directeur Général de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), Docteur Qu Dong Yu, a présidé, ce matin, la cérémonie de lancement du nouveau Cadre de Programmation par Pays (CPP) pour la FAO au Sénégal.

Selon ce dernier, l ’objet de ce Cadre de Programmation par Pays est d’établir, pour les cinq prochaines années, de 2019 à 2023, les relations de collaboration entre l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Gouvernement du Sénégal sur la base des priorités définies par le Gouvernement dans ses principales politiques et stratégies relatives au secteur agricole et rural.

« Le Cadre de Programmation Pays (CPP) objet de la présente cérémonie de lancement est un mécanisme qui définit les priorités de la collaboration entre la FAO et le Gouvernement du Sénégal, ainsi que les résultats à atteindre à moyen terme pour soutenir les objectifs nationaux de développement en matière d’agriculture, de sécurité alimentaire et de nutrition, conformément aux orientations stratégiques définies par Son Excellence Macky Sall, le Chef de l’Etat et déclinées dans le Plan d’Actions 2019-2023 du PSE », a soutenu le ministre Amadou Hott.

D’après le ministre, cette relation de Coopération s’est beaucoup renforcée avec l’établissement d’un Bureau Régional de la FAO pour l’Afrique de l’Ouest (SFW) et l’élaboration du Programme de Partenariat entre la FAO et le Gouvernement du Sénégal dont les accords ont été signés en janvier 2018.

Par ailleurs, il lance un appel pour le renforcement de son rôle de plaidoyer et de mobilisation de ressources auprès des partenaires afin que les activités planifiées dans le CPP soient mises en œuvre pour avoir des impacts sur le développement.

A rappeler que nombreux sont les défis, qui ont été réalisés grâce à une constante collaboration entre le ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération, les ministères sectoriels en charge de l’agriculture, de l’élevage, de la pêche et de l’environnement, d’une part, et la FAO d’autre part.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *