Le mobilier made in Sénégal revient en force

Depuis quelques années, le mobilier local revient en force. Avec ce retour aux sources qui se ressent de plus en plus et dans de nombreux domaines en Afrique, le secteur semble avoir reçu un nouveau souffle.
Les artisans sénégalais se sont toujours activé dans la fabrication de mobiliers locaux, de la menuiserie à la tapisserie en passant par la tannerie, la couture ou l’ébénisterie, ils étaient nombreux à se lancer, souvent de manière autodidacte, après seulement un court passage en atelier de quartier, où le maître artisan les formait en tant qu’apprenti. Le mobilier local a donc presque toujours existé sur le marché, mais de nombreux facteurs ont longtemps freiné son développement.

Il n’est pas rare de rencontrer, surtout dans les quartiers les plus populaires de la ville, de nombreux ateliers d’où sont produits des meubles artisanaux de toute sorte, destiné au marché sénégalais. Ces ateliers, souvent tenus par un maître artisan qui, avant de se lancer à son propre compte a été lui aussi formé sur le tas en tant qu’apprenti, accueillent de nombreux jeunes, souvent issus du même quartier et qui viennent « apprendre un métier » qui leur permettra de subvenir à leurs besoins.
Meuble palette design Sénégal
Pendant un long moment, ce mobilier artisanal était très prisé par la population locale. C’était une fierté de pouvoir se faire livrer un lit, une armoire, des fauteuils, un bahut flambant neufs, en bois massif, faits sur mesure par le maître artisan du quartier, et qui étaient si solides, qu’on était presque sûr de pouvoir les léguer à ses enfants.

Au début des années 90 par contre, l’arrivé des meubles importés par les Libano-syriens, ont bouleversé l’essor de ce secteur. Des meubles en formica notamment, arrivés tout droit d’Asie ou encore du Brésil. Ces meubles au design raffiné et à la finition inédite pour la clientèle sénégalaise de l’époque, ont fini par prendre le pas sur le mobilier local dorénavant considéré comme désuet et grossier. La mode était alors aux meubles importés. Avec l’implantation à Dakar, de grands magasins de mobilier, se fournissant presque exclusivement en Chine et commercialisant des produits de qualité médiocre mais aux prix défiant toute concurrence, la situation n’a fait qu’empirer jusqu’à très récemment.
Depuis quelques années, le mobilier local revient en force. Avec ce retour aux sources qui se ressent de plus en plus et dans de nombreux domaines en Afrique, le secteur semble avoir reçu un nouveau souffle.

Meuble Wazabi Sénégal
De nombreux noms de designers sénégalais comme celui d’Aïssa Dione, se sont fait connaître à travers le monde grâce à ce mobilier local. La reine du pagne tissé, comme on l’appelle souvent, a en effet mis au point une gamme de meubles, de tapisseries et autres mobiliers de maison, 100 % made in Sénégal, et réalisés avec des matériaux locaux emblématiques comme le pagne tissé.
Cette première génération de créateurs ont jeté les bases des nouvelles lettres d’or avec lesquels le mobilier local est entrain de réécrire son histoire. En effet, aujourd’hui, une toute nouvelle génération sénégalaise de boutiques modernes et de designers et artisans avant-gardistes, de plus en plus formés, semblent engagée à redonner au mobilier made in Sénégal toute sa valeur, en mettant en avant les savoir-faire et les matériaux qui font la richesse du pays, à travers des créations aux designs originaux et aux finitions impeccables.

Certains d’entre eux comme Imadi ou Ousmane Mbaye ont même fait des salons internationaux, d’autres comme Wazabi surprennent par leurs créations hautes en couleur, d’autre encore comme Kër Luxe, sont de véritables stars sur les réseaux sociaux. Selly Rabi Kane et Bibi Seck,ont récemment réalisé une gamme de meubles en partenariat avec la marque internationale de mobilier IKEA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *