PRIX AU PRODUCTEUR: Le CNIA( Comité National Interprofessionnel de l’Arachide) propose 210 francs Cfa

Les producteurs d’arachides sont presque fixés sur le prix plancher pour la campagne de commercialisation de cette année. En effet, le comité national interprofessionnel de l’arachide, qui s’est réuni ce mercredi, a proposé un prix plancher de 210 francs Cfa.
Il s’agit ainsi, du même prix qui avait été fixé lors de la précédente campagne de commercialisation agricole. La balle est, à présent, dans le camp du gouvernement qui aura la charge de valider ledit prix.
Apres la fixation du prix au producteur d’arachide par le Comité national interprofessionnel de l’arachide (CNIA), les producteurs agricoles du Baol jugent dérisoire les 210 F CFA proposés. Ainsi, ces producteurs agricoles de Diourbel proposent entre 275 à 300 F CFA
Le prix du kilogramme d’arachide au producteur fixé à 210 F CFA n’agrée pas les producteurs agricoles de Diourbel. Ces derniers jugent dérisoire ce prix et proposent un coût variant entre 275 et 300 F CFA. Siga Diouf, un producteur agricole qui habite la localité de mboudaye, dans la commune de Réfane, explique: «nous jugeons le prix au producteur fixé à 210 F CFA dérisoire. Nous souhaitons que ce prix soit revu à la hausse jusqu’à 250 ou 300 F CFA au moins. Ce qui pourrait servir. Le prix de 210 est trop dérisoire.
La raison est que les rendements sont faibles». Au cas où le Comité national interprofessionnel de l’arachide ne revient pas sur ce prix, ces producteurs agricoles décident de se tourner vers le marché parallèle, au plus offrant. «Nous avons eu des échos que le kg d’arachide se négocie entre 275 et 300 F CFA à Gare Bou Ndaw de Touba. Nous n’avons pas de point de collecte, ici à Réfane.
Les véhicules font des va et vient. Nous allons transporter nos graines à Touba». Saliou Dieng, un autre producteur agricole d’ajouter: «fixer le prix au producteur à 210 F CFA est inadmissible. Si nous vendons à 210, nous allons subir des pertes car les prix des engrais et de l’urée sont élevés».
A Ndangalma village, les producteurs agricoles se tournent vers les commerçants banabanas chez qui le prix du kilogramme d’arachide se négocie à 375 F CFA, selon Modou Ngom. En attendant l’ouverture officielle de la campagne de commercialisation, l’arachide commence à inonder le marché local.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *