Aliou Dia: «Le capital semencier est menacé, a filière arachidière hypothéquée»

La campagne de commercialisation de l’arachide n’a pas encore connu un grand succès cette année.
En effet, selon le président du comité national de suivi de la campagne de l’arachide, Aliou Dia, l’arachide est vendue aux chinois et non dans les différents points de collecte mis en place par les pouvoirs publics.
De ce fait, « le capital semencier est menacé et la filière arachidière hypothéquée ».
A en croire Aliou Dia, les chinois ont investi les champs, ils achètent, ce qui n’était pas dans les accords. Ils ont été autorisés à faire de l’exportation et non de la commercialisation qui est du ressort des opérateurs, a indiqué le président du comité national de suivi de la campagne.
Etant donné que les opérateurs ne sont pas financièrement armés, ils ne peuvent pas concurrencer les chinois qui, avec des sacs d’argent, investissent les champs », renchérit Aliou Dia.
Il demande à l’Etat de prendre ses responsabilités pour sauver le capital semencier qui est déjà très affecté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *