« La société civile va continuer le plaidoyer pour la prise en compte de deux de ses préoccupations dans la réforme foncière »

« La société civile va continuer le plaidoyer pour la prise en compte de deux de nos  préoccupations dans la réforme foncière »

Cette déclaration est celle de Amadou Kanouté, Directeur exécutif de l’institut panafricain pour la citoyenneté, la consommation et le développement (CICODEV Afrique) dans l’émission « Questions Foncières » de la radio Trade Fm  du mercredi 18 Janvier 2017. Le thème de nos discussions portait sur le Document de Politique Foncière (DPF), les Objectifs de développement durable et la transparence budgétaire.

Sur le premier point relatif au DPF, Monsieur Kanouté a d’emblée manifesté sa satisfaction de la démarche inclusive adoptée par le Président de la CNRF, Moustapha Sourang. Il s’est en outre félicité des différentes préoccupations de la société civile qui ont  été prises   en charge dans le document de politique foncière, il s’agit notamment de la sécurisation foncière, de la limitation de l’acquisition des terres à grande échelle et de la détermination du parcours du bétail. Cependant, malgré ces points de satisfaction sur presque l’essentiel de leurs revendications en tant que société civile, Monsieur Kanouté précise qu’il y a deux préoccupations majeures de la société civile qui ne figurent pas dans le DPF. Il s’agit  de : 1- l’encadrement des titres qui seront attribués aux détenteurs de terres afin d’éviter la spéculation foncière 2-  la promotion des constructions en hauteur en vue de préserver les terres à vocation agricole et assurer la souveraineté alimentaire. C’est la raison pour laquelle, ils prévoient de continuer le plaidoyer sachant qu’une réforme n’est jamais complète.

Sur le point relatif aux Objectifs de Développement Durable (ODD) récemment adoptés par le Sénégal, Monsieur Kanouté a rappelé les carences de nos politiques pour l’atteinte des OMD dont le délai était fixé en 2015 et  a ensuite relevé les efforts qui ont été faits par le gouvernement du Sénégal dans le domaine de l’accès à l’eau dans les ménages urbains  même si les statistiques cachent mal les récriminations des populations. Pour  ces raisons, il a invité nos gouvernants à redoubler d’efforts et à surtout mieux décentraliser  leurs politiques publiques.

Sur le point relatif à la transparence budgétaire, le Directeur exécutif de CICODEV Afrique a rappelé le projet qu’ils sont en train de dérouler avec certains de leurs partenaires pour promouvoir la citoyenneté fiscale en invitant les citoyens à s’acquitter de leurs obligations fiscales (pour une efficacité budgétaire) tout en les incitant à s’intéresser à la gestion rigoureuse du budget par les autorités (efficience budgétaire) pour investir dans des secteurs qui permettent de  soulager les souffrances des  populations.

A suivre sur  https://soundcloud.com/tradefm/emission-questions-foncieres-avec-amadou-kanoute-cicodef-du-18-01-2017-par-ssegnane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *