Loi de finances 2017 : Les domaines prioritaires qui seront financés

Le budget 2017 du Sénégal prévoit de financer des projets d’envergure dans les domaines prioritaires suivants :

  • infrastructures et services de transports : 190,050 milliards de FCFA avec le projet Ila Touba (réalisation de l’autoroute Thiès-Touba), le prolongement de l’autoroute AIBD-Mbour-Thiès, la réhabilitation de la route Touba-Dahra-Linguère, les projets d’entretien routier, d’élargissement et de réhabilitation de la route des Niayes, la réhabilitation de la route NdioumOurossogui-Bakel, l’aménagement d’infrastructures connexes dans l’Ile à Morphil, le programme prioritaire de désenclavement, le projet de construction et de réalisation de pistes communautaires, le Train Express Régional DakarAIBD, le projet de réhabilitation du chemin de fer Dakar-Bamako, le projet de renouvellement du parc interurbain, le projet de réhabilitation du mole 3 du Port Autonome de Dakar, la rénovation des aéroports secondaires de SaintLouis, Ziguinchor, Matam et Tambacounda, etc.
  • infrastructures et services énergétiques : 92,773 milliards de FCFA avec le programme d’urgence d’électrification rurale, les projets d’interconnexion électrique OMVG (barrage de Sambagalou) et entre le Sénégal et la Mauritanie, le renforcement et la densification des réseaux de SENELEC, le programme de promotion de l’économie d’énergie, le projet d’appui au secteur de l’électricité, le projet de promotion de l’efficacité énergétique et de l’accès à l’énergie, la mise en œuvre des concessions d’électrification rurale (Dagana-Podor-Saint-Louis, Louga-Linguère-Kébémer et Matam-Ranérou-Kidira), etc.
  • agriculture : 153,947 milliards de FCFA avec le projet d’équipement du monde rural, le programme national d’autosuffisance en riz (corridors céréaliers), le programme national d’insertion et de développement agricole, le programme Développement Agricole Durable et Sécurité Alimentaire, le programme des Domaines Agricoles Communautaires (PRODAC), le Programme de Développement Inclusif et Durable de l’Agro-business, l’Appui à la sécurité alimentaire à Louga, Kaffrine et Matam, etc.
  • hydraulique et assainissement : 77,241 milliards de FCFA avec la réalisation de l’usine de dessalement de l’eau de mer, l’approvisionnement en eau potable de Dakar (Keur Momar Sarr 3), le projet sectoriel eau et assainissement, le projet d’amélioration des services d’eau potable et d’assainissement en milieu rural, le programme spécial d’assainissement de dix villes prioritaires, l’assainissement de Rufisque, le Plan d’assainissement de Diamniadio, etc.
  • éducation et formation : 96,824 milliards FCFA avec les projets de construction de l’Université El Hadji Ibrahima NIASSE du Sine Saloum, de l’Université Ahmadou Makhtar MBOW de Dakar, de résidences universitaires, la création de l’Institut Supérieur du Pétrole, le projet « un étudiant, un ordinateur », la construction de salles de classe, de collèges et lycées, la formation professionnelle pour l’emploi et la compétitivité, la construction et l’équipement de cases des Tout-Petits, le projet de développement des langues nationales, projet d’appui à la modernisation des daaras, etc.
  • santé et protection sociale : 122,942 milliards FCFA avec l’appui aux établissements publics de santé, la construction et l’équipement des centres de dialyse, la réhabilitation et l’équipement de la maternité Le Dantec, le programme santé maternelle et infantile, le programme de renforcement de la nutrition, l’appui au programme SIDA, le Programme élargi de Vaccination, la réhabilitation et l’équipement des Brigades d’Hygiène, le renforcement des moyens d’évacuation, la construction de centres de santé, l’unité de création de vaccins contre la fièvre jaune, la couverture maladie universelle, les bourses de sécurité familiale, etc.
  • urbanisme et habitat : 60,411 milliards de FCFA avec les travaux des pôles urbains de Diamniadio et du Lac rose (pôle industriel intégré, Zone économique spéciale intégrée, Cité ministérielle, stade multifonctionnel…), le programme de modernisation des villes, le programme de construction de logements sociaux, le programme spécial villes vertes pour l’emploi, les plans directeurs d’urbanisme, le projet de gestion des déchets solides municipaux, le projet d’appui à la gestion du foncier urbain, etc.
  • défense et sécurité nationale : 110,880 milliards FCFA avec les projets d’acquisition de matériels et d’équipement de nos forces de défense et de sécurité nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *