Changer de banque devient plus facile

Ce lundi, la loi Macron entre en application. Choisir un nouvel établissement bancaire devient facile, gratuit et rapide. Explication.

Fini, les tracasseries administratives. Dès ce lundi et l’entrée en application de la loi Macron (article 43), les Français pourront plus facilement changer de banque. Le nouvel établissement choisi se chargera de tout, le service sera gratuit et le transfert interviendra dans un temps record.

Depuis 2009, un service d’aide à la mobilité existe. Mais la tâche étaitt fastidieuse et longue, 40 % des Français finissaient par y renoncer. Désormais, le client n’aura qu’à signer un mandat de mobilité – de manière électronique, notamment – et fournir son ancien RIB. Il pourra choisir les opérations à domicilier et celles qui resteront dans sa précédente banque. Le nouvel établissement s’occupera des démarches : prélèvements de l’opérateur téléphonique, d’EDF, des impôts, virements de l’employeur, de l’assurance-maladie, de la mutuelle, gestion des chèques en cours…

Le délai maximal du transfert a été fixé par le législateur à douze jours ouvrés. «  La mise en place de ce service a exigé un gros travail de formation de tous les acteurs  : conseillers de clientèle, émetteurs », commente Raphaèle Leroy, responsable des relations consommateurs de la banque de détail France chez BNP Paribas. «  C’est une étape supplémentaire vers la transparence, poursuit-elle. Les Français vont choisir leur banque pour de bonnes raisons.  »

Record de fidélité

Aujourd’hui, seuls 4 % des Français changent de banque chaque année contre 10 % en moyenne en Europe. Leur motivation  ? En premier lieu, faire des économies, selon le sondage OpinionWay réalisé pour Boursorama. Un Français sur deux juge en effet ses frais bancaires trop élevés.

Le paysage bancaire va-t-il s’en trouver bouleversé  ? La France détient le record de fidélité à sa banque avec une durée moyenne de vingt ans. Reste qu’un Français sur cinq – un sur trois chez les CSP + – déclare avoir l’intention de changer de banque au cours des douze prochains mois, selon un autre sondage OpinionWay réalisé pour Fortuneo, banque en ligne du groupe Crédit Mutuel. L’inquiétude face à l’avenir transparaît là aussi  : leur principal souci est de dépenser moins pour épargner davantage, même chez les 18-24 ans.

Source (Le Point)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *